Et moi, un sourire

Ecouter Thin - Aquilo en même temps que la lecture

Toi,

 

Cela va te sembler évident que la plus belle chose est d’être heureux, se sentir vivant, apprécier l’amour, respirer, sourire, rire… Je trouve que c’est plaisant d’y penser. Pose toi la question. Qu’est-ce qui te rend heureux aujourd’hui ? Tu sais j’ai longtemps perdu le fil du bonheur. Je me demandais ce que c’était vraiment mais il ne faut pas trop se questionner là dessus. Il faut certes le chercher mais également le découvrir, le prendre, le pousser, le vouloir. Le bonheur est une part essentiel du positif qui t’accompagnera tout le long. Au delà de ça, une musique, une photo, une activité, des actes, des mots te rappelleront des moments particuliers. S A V O U R E. Je dis à mes proches ce que me disait mes parents. Dire, non, inculquer au travers d’actions et de partage. A partir de cet instant, j’ignorai encore l’impact de ces échanges. Puis, au fur et à mesure du temps, j’ai compris. J’étais devenue une “belle” personne et j’en ai pris conscience tardivement. J’ai fait des erreurs et j’en ai subi les conséquences. D’année en année, je m’apercevait de ce que j’avais fait, dit, crié, pleuré. Et c’est certainement l’une des raisons qui me poussent à te dire qu’il faut pardonner mais prendre le temps de se remettre en question. Et n’oublie pas, tu sais ce que tu fais et où tu es à l’instant T, juste à cet instant, uniquement. Enfin, toutes ces erreurs ont construit la personne que je suis. Il faut apprendre à s’aimer, à se construire, je ne savais pas que cela se ferait tout le long d’une vie. De ce fait, on change, on évolue et c’est ce qui est fabuleux. Je te dirai que c’est encore plus beau quand on est accompagné. Pour ma part, j’ai déménagé à deux reprises et cela s’avérait complexe de construire une relation amicale sur du long terme. Ceci étant dit, j’ai une amie du collège -parce que j’ai osé envoyer un message, elle a osé prendre ses bagages pour un week-end avec moi après des années sans s’être vues. C’est bien pour ces choses que je te dis: Ose !

Il m’arrive parfois de pleurer soudainement, simplement parce que je me suis souvenue d’une chose. En ce moment, je me rends de plus en plus compte que je vais vivre ces jours de fêtes et mon anniversaire sans ma famille et mes amis. Je pleure. Ô suis-je redevenue sensible ? Non, on va dire que c’est la musique qui accompagne cette écriture. Tu sais, j’ai compris autre chose. Les pleures peuvent paraître triste et bien mes larmes semblent être tirailler entre le bonheur et la morosité. Et puis, je finis par vous écrire ce post pour te dire que se souvenir, pleurer, sourire sont des étapes clés du bonheur.

Je me sens bien, et toi ?

B E S O S

 

Suivre:
Partager
Ecouter Thin - Aquilo en même temps que la lecture

2 Commentaires

  1. novembre 29, 2018 / 12:02

    Coucou Yndra, j’ai vécu un peu la même chose moralement lorsque j’ai tout quitté à La Réunion pour aller vivre 10 ans à Paris, c’était très dur sans mes proches, mes amis, mon soleil … entre pleurs et rires, j’ai su m’y faire pendant 10 ans.
    Je te fais de gros bisous

    • Yndra
      Auteur
      décembre 2, 2018 / 12:01

      Oh ça m’encourage alors merci Nina ! Et oui, en effet entre pleures et rires, c’est la vie. Bisous ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *